Press "Enter" to skip to content

Secte du Triangle Posts

Raquel Garrido : insoumise mais pas que…

raquel garrido portraitDu Parti socialiste au Parti de gauche jusqu’à la France insoumise, Raquel est une femme de gauche à l’instar de ses parents qui ont payé un lourd tribut à leur engagement au Mouvement de la Gauche Révolutionnaire chilienne. Tandis qu’ils rejoindront leur terre natale, après bien des pérégrinations, elle, dont Valparaiso, Le Joyau du Pacifique, est le lieu de naissance, choisira de rester en France.

Juriste de formation puis avocate, elle se fera notamment connaître en défendant Jean-Luc Mélenchon, leader de la France insoumise, dans de nombreuses affaires politico-judiciaires. Elle en deviendra la porte-parole en 2017.

Sous les feux des projecteurs, lors de la dernière élection présidentielle, Raquel Garrido et Alexis Corbière, son époux depuis juillet 2000, seront chassés, jusque dans leur intimité, par la presse dans une élection où les affaires ont complétement effacé le débat de fond. On leur reprochera d’occuper avec leurs trois filles, sans y être éligible, un appartement HLM dans le XII arrondissement de Paris. Une accusation infondée, reprise régulièrement par certains médias depuis 2011 et instrumentalisée par leurs opposants politiques, principalement d’extrême droite, sur les réseaux sociaux.

Au sortir des élections législatives de 2017, alors que son époux est élu député de la 7ème circonscription de Seine-Saint-Denis, Raquel brigue un tout autre mandat, celui de chroniqueuse dans une nouvelle émission de Thierry Ardisson, sur C8, les Terriens du dimanche. A ce titre, le 31 août, elle interroge le Premier Ministre, Edouard Philippe, lors d’une conférence de presse sur la réforme du Code du Travail. Tollé immédiat dans la sphère médiatique qui s’indigne d’un mélange des genres entre journalisme et politique. Roselyne Bachelot, docteur en pharmacie, ex-ministre, animatrice de télévision et de radio, commente l’évènement de la moins belle des manières comme le feront nombre de ses collègues.

Roselyne bachelot télé loisir

Insoumise mais pas que…

Laisser un commentaire

Tuto : fabriquer un faux Tweet simplement et sans logiciel avec Chrome.

Le tutoriel qui va suivre, bien évidemment, n’est pas une incitation à diffuser une Fake News ou encore à tromper le premier Twittos mou du bulbe qui passe. Si telle est votre intention, ayez bien présent à l’esprit que le métier de faussaire présente quelques risques.

Le premier est d’ordre juridique. Se faire passer pour autrui peut créer un préjudice qu’on pourrait vous demander de réparer. Et ne comptez pas sur le pseudo-anonymat de votre compte Twitter pour vous protéger ! Rien n’est anonyme sur internet et encore moins sur Twitter. Votre ordinateur, votre fournisseur d’accès ou encore le célèbre réseau social en savent plus sur votre vie que vous-même. Si votre épouse ou votre mari vous trompe, le réseau en est parfaitement informé alors que vous-même ignorez porter les cornes. Sachez-le !

En outre, diffuser de faux tweets sur Twitter peut ne pas plaire à Twitter lui-même. Et lorsque ce dernier décide de suspendre votre compte, n’espérez pas le récupérer un jour ! Ceci étant dit, venons-en au sujet qui nous intéresse.

Première étape

Lorsque vous avez choisi votre victime « virtuelle », rendez vous sur son compte twitter et sélectionnez un de ses tweets. La victime que nous avons choisi pour ce tutoriel, excusez-nous du peu, est Emmanuel Macron, Président de la République Française. Il ne le sait pas encore, mais le Président va souhaiter un Joyeux Anniversaire à son meilleur pote, Gérard, qu’il ne connait ni d’Eve, ni d’Adam.

Le tweet choisi pour notre petite transformation est le suivant :

tweet macron

Deuxième étape

Clic-droit sur le tweet et une fenêtre s’ouvre sur sa droite au bas de laquelle apparait la fonction « Inspecter ».

clic droit

 

Troisième étape

Cliquez sur cette dernière et vous verrez apparaître plusieurs fenêtres à droite de votre écran. Ça parait compliqué, mais ça ne l’est pas.

droite écran

 

Quatrième étape

Plusieurs fenêtres s’affichent à la droite de votre écran mais seule celle du haut nous intéresse. Promenez votre souris sur les différentes lignes qui apparaissent dans celle-ci et vous constaterez que chacune correspond à une partie de votre tweet. Pour savoir à quelle partie la ligne correspond, rien de plus simple, il suffit d’examiner la surbrillance qui s’installe sur votre tweet à gauche de l’écran. Dans l’exemple ci-dessous, la ligne sur laquelle nous avons posé notre souris correspond au texte du tweet du Président. Ça tombe bien, c’est justement ce texte que nous souhaitons modifier.

colonne haut

 

Cinquième étape

Maintenant que vous savez quelle ligne de code correspond au texte que vous voulez modifier, il suffit d’un clic-droit sur cette ligne pour accéder à la fonction « Edit html »qui fera apparaître le texte que vous souhaitez modifier.

edit as html

 

texte du tweet

 

Sixième étape

Remplacez le texte du tweet original par votre propre texte et cliquez à nouveau sur la ligne de la quatrième étape, celle à laquelle vous avez accédé en premier. Le faux tweet apparaît alors dans sa version modifiée à gauche de votre écran.

gérard

Naturellement, le faux tweet qui apparaît sur votre écran n’apparaît que sur votre propre écran d’ordinateur. Cette manipulation ne modifie en rien le tweet original et vous n’êtes pas en train de pirater le compte Twitter du Président de la République. Pour diffuser ce tweet, il vous faudra d’abord en faire une copie d’écran. Ce faux tweet réalisé par vos soins n’est au bout du compte qu’une image !

Si vous n’utilisez pas Chrome mais un autre explorateur, comme Safari, la manipulation est quasiment identique. N’hésitez pas à commenter cet article pour y apporter des précisions ou le compléter.

Laisser un commentaire

Claude Sarraute s’invite sur Twitter et se lâche complètement. Un pur bonheur !

Claude Sarraute fume une cigarette Le 24 juillet dernier, l’une des mamies les plus célèbres de France fêtait son 90ème anniversaire.
Claude Sarraute, ex-éditorialiste au quotidien Le Monde, écrivaine, pensionnaire dans Les Grosses Têtes sur RTL, chroniqueuse chez Ruquier, actrice de théâtre, et j’en passe, s’invite sur le réseau social Twitter où pas loin de 15 000 twittos viennent quotidiennement lui rendre visite.
Dans son dernier ouvrage, «Encore un instant. Mes quatre-vingt-dix balais», paru chez Flammarion, elle évoque le quotidien de sa vieillesse, la peur du mouroir, la fin de vie avec la finesse et l’humour qui la caractérisent. Ce quotidien d’une vieille dame, ce regard au ras des pâquerettes sur le monde, comme elle le qualifie elle-même, on les retrouve sur son compte Twitter, enfin…sur le compte de @Claude_Sarraute.
Sur le réseau social le plus polémique du monde, les comptes parodiques sont légion. De plus ou moins bon goût, ils s’éteignent aussi rapidement qu’ils naissent et ne présentent que peu d’intérêt. Celui de Claude Sarraute est complètement à part. Il est bluffant! La copie sied si bien à l’originale que certains semblent ne pas s’y retrouver ou s’en amusent. Comme l’assistant parlementaire belge du député européen Marc Tarabella, Emmanuel Foulon, qui cite @Claude_Sarraute avant de supprimer son tweet quelques minutes plus tard.
Emmanuel Foulon cite Claude Sarraute
Ou encore Christine Boutin qui n’hésite pas à retweeter son commentaire sur le SMS très critiqué qu’aurait envoyé Sibeth Ndiaye, chargée de communication auprès d’Emmanuel Macron, lors du décès de Simone Veil.
sarraute boutin
S’il est un compte parodique sur Twitter qui mérite d’être suivi c’est bien celui de @Claude_Sarraute. Divertissement garanti 😉

Laisser un commentaire

Quand l’homophobie s’invite à l’Assemblée Nationale et reçoit un Avis Défavorable !

stop homophobieEn cette journée mondiale contre l’homophobie, toutes les initiatives sont bonnes pour dénoncer, encore et encore, ce sentiment de haine à l’origine de violences sans nom comme ce génocide effroyable de la communauté homosexuelle en Tchétchénie ! A ceux qui se demandent pourquoi, alors que des camps de concentration font leur réapparition aux portes de l’Europe, nos dirigeants s’enferment dans un mutisme hallucinant, un compte Twitter remet les pendules à l’heure et nous rappelle que l’homophobie est encore bien présente sur les bancs d’une Assemblée Nationale fâchée avec les Droits de l’Homme et du Citoyen !
Sous l’identifiant @AvisDefavorable, sur un compte crée en septembre 2016, un internaute retweet les archives vidéo officielles de l’Assemblée Nationale où, principalement à l’occasion des débats sur la Loi pour le Mariage pour Tous, des députés de l’opposition affichent, sans honte, leur aversion pour l’homosexualité !
En guise d’illustration, ce tweet sur l’intervention d’Elie Aboud, le 5 février 2013, député Les Républicains de la 6ème circonscription de l’Hérault et candidat à sa succession. Dans son discours, le député associe #triangles roses » et « triangles noirs » ! Christiane Taubira, Garde des Sceaux à l’époque, qualifiera ses propos d' »inqualifiables » !

A quelques semaines des législatives, le compte Twitter d’@AvisDefavorable s’invite dans la campagne et intéresse les médias comme Yagg ou Têtu. N’hésitez pas à vous abonner à ce compte et à retweeter massivement ! Certaines personnalités politiques n’ont rien à faire sur les bancs de nos nobles Assemblées !

Laisser un commentaire

« Juifs, voleurs, assassins ! « : le Fake Slogan du jour !

flics,violeurs,assassinsDonald Trump nous a fait découvrir le concept de Fake News ! Voici venu celui de Fake Slogan ! Aujourd’hui, à Paris, se tenait une manifestation contre les violences policières, la corruption et les crimes. Le slogan scandé par les manifestants était : « Flics, violeurs, assassins ! ». Sur Twitter, pour on ne sait quelle raison, problème d’audition ou instinct de manipulation en période électorale, il se transforme en « Juifs, voleurs, assassins ! ».
Lorsque Gilbert Collard, membre du Front National, reprend le Fake Slogan, toute la twitosphère s’emballe, à juste titre, face à l’ignominie de tels propos !
gilbert collard twitter

Naturellement, la vérité reprend très vite le dessus. A l’écoute et au visionnage des images, le véritable slogan des manifestants de gauche est, sans conteste, « Flics, violeurs, assassins ! ». Néanmoins, Gilbert Collard persiste et cite le tweet d’un éditorialiste du Figaro, G-William Goldanel , qui confirme ses propos. Très vite, ce dernier reconnaît son erreur et, sans s’excuser, tente de la justifier assez maladroitement !
Mais, le mal est fait ! Le Fake Slogan est devenu une Fake News ! Prudence donc à la lecture des tweets même lorsqu’ils émanent d’éditorialistes d’influents organes de presse !

Laisser un commentaire